Chants Sacrés


Le chant sacré puisé à différentes sources et traditions du monde
est une manière très accessible et directe d’entrer en résonnance
avec la vibration divine, avec la Vie.
Le son qui nous traverse et s’articule avec justesse
affecte notre état de conscience et peut rapidement induire une légère transe. Après un ou deux chants d’ouverture,
l’espace s’organise et se fait le réceptacle de notre expression vocale.
Les chants sont liés à des esprits, à des énergies particulières
qui viennent soutenir notre épanouissement, notre guérison,
et éclaire notre chemin dans des moments de trouble.
C’est une pratique quotidienne qui, au même titre que le yoga, la méditation
ou la balade dans les bois, nous préserve
dans un état de santé vibratoire et physiologique de qualité.
Et il n’est pas nécessaire de maîtriser des techniques sophistiquées,
la joie simple d’aimer chanter suffit pour se lancer et bénéficier de ses bienfaits.
Au début, on peut se contenter de muser en écoutant quelqu’un d’autre chanter, ou par l’intermédiaire d’un enregistrement. Et petit à petit, par mimétisme
et infusion, on s’approprie la forme du chant, sa mélodie et ses humeurs.
C’est comme ça qu’on a appris à parler étant bambin,
c’est aussi la manière la plus efficace d’apprendre un chant.
Une fois intégré, le chant sacré chanté à plusieurs devient un vortex énergétique puissant et symbiotique qui peut véritablement faire office de soin collectif
et de communion avec le Vivant, à l’instar des oiseaux
qui célébrent chaque jour du lever au coucher du soleil.
C’est pourquoi de tous temps, nous nous sommes rassemblés régulièrement
en cercle pour honorer notre essence en chantant à la gloire des éléments,
des plantes maîtresses et des animaux de pouvoir
ainsi que des grandes valeurs et archétypes humains.
Chanter peut être une vraie voie salutaire
pour s’aider à sortir de ses souffrances et retrouver sa voie/voix,
et libérer la légitimité de son expression générale dans la vie.

Le chant intuitif est une variante très intéressante pour libérer la créativité
et la spontanéité en soi. Il s’agit d’ouvrir un espace en soi et de laisser
ses élans organiques s’exprimer en improvisation à partir de ses ressentis,
ses émotions et ses intentions de l’instant.
Simplement des sons qui s’enchevêtrent d’eux-mêmes pour former
des mélodies inattendues et variées, reflets authentiques
de notre état intérieur, sans média verbal connu.
On peut commencer par des vocalises et se familiariser avec elles,
jouant avec le volume, avec les notes et l’articulation de syllabes
telles qu’elles émergent au fur et à mesure.
Déjà s’aventurer à explorer cela peut être un grand pas important
pour certains et certaines. Ensuite, on peut former des phrases, des boucles
de mots inventés, des variations sur un thème. Et encore, ajouter des diphonies, des canons, des vibrations particulièrement graves ou aigües, selon l’envie.
Le chant intuitif recèle un puissant pouvoir de libération et d’expression
de parts de soi qui ont peut-être rarement l’opportunité de le faire.
En cela, c’est un moyen guérissant envers soi-même
que je recommande vivement d’adopter au quotidien.

Dans un cercle, une personne lance un chant et le tient
pour toute la durée du chant, éventuellement aidée d’un instrument rythmique.
C’est l’axe et le ou la garant-e de la base et de la qualité du chant
sur lesquels les autres vont venir s’accorder
ou créer des variations, des répétitions et des échos symphoniques.
C’est important que celui ou celle qui lance un chant le maîtrise suffisamment pour le porter du début à la fin, qu’il ou elle déterminera suivant son intuition après un certain temps et habituellement une redescente progressive.
Fermer les yeux pour rester centré-e sur son expression peut souvent aider.